CONTACTER UN CONSEILLER ACE
ACE

ACE, Le service gagnant - COURTIER PRETS IMMOBILIERS

Acheter > Neuf > Achat sur plan : bien définir son projet
Achat sur plan : bien définir son projet

Pas facile pour les futurs propriétaires de se décider à partir de quelques croquis, de plans ou de maquettes. Mais pas impossible, à condition de bien préparer son achat.
Achat sur plan : bien définir son projet


La plaquette est magnifique. À deux pas des commerces et des transports, dans un environnement arboré, une façade délicatement travaillée à l’aquarelle apparaît. Les enfants jouent dans les gazons, un couple déjeune au balcon. Les couleurs claquent. Les mots séduisent… Bienvenue dans l’univers totalement virtuel des ventes sur plan ! Quatre pistes pour acheter sans se tromper.

SELECTIONNER LE BON PROMOTEUR

Un programme vous a tapé dans l’œil ? Informez-vous sur le promoteur ! S’agit-il d’une grande société qui a déjà réalisé de nombreux programmes ou d’une petite société indépendante qui en est à ses premiers chantiers.
Avant de signer, prenez le temps d’aller visiter les précédents programmes réalisés. Et discutez avec les résidents. Vous pourrez ainsi vous rendre compte du sérieux du promoteur et de la qualité de ses constructions.
Enfin, vérifiez qu’il dispose bien des garanties financières d’un établissement financier, qui se substituera à lui en cas de défaillance.

N’HESITEZ PAS A NEGOCIER

Ne vous précipitez pas sur le stylo tendu par le vendeur. Sachez prendre votre temps et interrogez-le sur l’avancement du programme.
Vous achetez une queue de programme. C’est-à-dire que l’immeuble est quasiment achevé. Le vendeur peut vous concéder une réduction de prix pouvant atteindre parfois 30 %. En outre vous pourrez aller jeter un coup d’œil à la construction ce qui vous permettra de vous faire une idée plus précise de ce qui vous attend.
Vous achetez en tout début de commercialisation. Vous pouvez encore choisir l’étage, l’exposition voire l’agencement du logement.
Il vous sera sans doute possible d’obtenir une diminution de prix pour compenser le risque que vous prenez à vous engager parmi les premiers. Les promoteurs ou les vendeurs sont parfois prêts à accorder de sérieuses ristournes pour séduire les premiers acheteurs, organisant par exemple des « ventes flash » à prix cassés.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR VOTRE FUTUR ENVIRONNEMENT

Demandez au vendeur de vous décrire l’ensemble du programme prévu.
Le projet est d’envergure : il comprend plusieurs tranches. Apprêtez-vous à vivre un bon bout de temps dans un chantier permanent.
La zone est en pleine transformation. Faites-vous préciser la date de construction du centre commercial ou de la piscine prévue, sinon vous risquez de les attendre durant des années.
et dans tous les cas, allez visiter le quartier pour vous assurer d’y trouver à proximité les commerces, écoles, transports, établissements bancaires, postes, hôpitaux indispensables pour votre confort de vie. Pensez également à vérifier auprès du service d’urbanisme de la mairie les projets de modification du quartier : nouvelle voie rapide, extension du métro, futures constructions intensives qui transformeront ce secteur jusqu’ici pavillonnaire en « cité-dortoir » ou de bureaux.

EVALUEZ LA QUALITE DE LA CONSTRUCTION

Ne vous fiez pas aux belles images de la plaquette publicitaire présentée par le vendeur.
Penchez-vous sur les plans de la future construction et lisez la notice technique accompagnant le contrat de réservation : surface habitable, nombre de pièces, matériaux employés
Ne vous limitez pas à la description de votre seul logement, intéressez-vous également à l’immeuble : nombre d’étages, d’ascenseurs, parkings, voies de communications…
Interrogez le vendeur pour qu’il vous fournisse des précisions sur les marques des équipements prévus. Vérifiez ceux qui sont inclus dans le prix ou en option.
Le logement bénéficie-t-il de labels ? C’est préférable ! Le label Qualitel garantit la qualité du logement, le label Confort Plus délivré par Promotelec garantit l’isolation phonique, la ventilation, l’installation électrique, la production d’eau chaude.
Enfin, vérifiez le montant de vos futures charges de copropriété et à quoi elles correspondent.

Laurence BARNIER

© Copyright Rent a NEWS, 2005.

GROS PLAN SUR …
La vente en l’état futur d’achèvement

L’achat sur plan est une option ouverte à ceux qui souhaitent devenir propriétaire d’un logement neuf : d’un appartement dans une résidence commercialisée par un promoteur ou d’une maison quand le constructeur vous fournit également le terrain. Les plus et aussi les moins de la formule.

LES AVANTAGES

Normes et modernité. Comme toute construction neuve le logement répond aux critères des dernières normes en vigueur et bénéficie des technologies les plus modernes, notamment en matière d’isolation acoustique.

Réglementation favorable (articles L261 et suivants complétés par R261 et suivants du code de la construction). Votre commande et les engagements du promoteur sont précisés dans un contrat réglementé. Le promoteur s’engage à construire un logement dans un délai et à un prix convenu. L’acquéreur bénéficie d’une garantie de remboursement si le projet n’aboutit pas et de livraison à une date précise. En outre, le promoteur a l’obligation de présenter des garanties financières. C’est-à-dire qu’en cas de défaillance, de faillite par exemple, un organisme financier (appelé le « garant ») s’engage à prendre le relais pour achever le programme selon les conditions fixées au contrat.

… ET AUSSI LES INCONVENIENTS

Avance d’argent. C’est l’un des principaux inconvénients de cette forme de vente. Vous commencez à payer un logement que vous n’habiterez pas avant 12 ou 18 mois, dans le meilleur des cas. Et il n’est pas rare que vous deviez continuer à régler un loyer, parce que les retards de livraison s’accumulent !

Du rêve à la réalité. Vous devez patienter des mois avant de découvrir la réalité de votre achat. Or, le réveil peut être douloureux. Les photos enchanteresses montrant un couple détendu admirant un paysage champêtre depuis leur appartement somptueux se transforme parfois en appartement à peine fini avec vue sur un chantier permanent peuplé de grues et couvert de boue.

Défauts de construction. Ce n’est qu’au moment de la réception des travaux et par la suite que vous pourrez véritablement apprécier la qualité de la construction. Or, des malfaçons graves peuvent apparaître après coup : fuite du toit, isolation phonique insuffisante, affaissement des fondations pour une maison. Mais plus fréquemment les finitions laissent à désirer : les peintures se fissurent, le carrelage se décolle, l’installation électrique est défectueuse.

" Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argents"