CONTACTER UN CONSEILLER ACE
ACE

ACE, Le service gagnant - COURTIER PRETS IMMOBILIERS

Vu dans la presse > Communiqués de presse > Détail du communiqué
<< Retour à la liste des communiqués de presse

Communiqués de presse

01/09/2004

La note de conjoncture ACE

En ayant permis à 6 000 foyers d'obtenir un prêt immobilier en 2003, pour un montant total de plus de 900 millions d'euros, ACE confirme son positionnement de courtier spécialiste du prêt immobilier aux particuliers. Joël Boumendil, directeur de la communication et co-fondateur d'ACE, répond aux questions des candidats à la propriété et des déjà-propriétaires.

Quelle est votre analyse du marché immobilier à la fin du premier semestre 2004 ?
Joël Boumendil : La hausse des prix de l'immobilier commence à poser un réel problème. Limitée, tout d'abord, à l'Ile-de-France et à quelques zones touristiques (Normandie, Côte d'Azur...), le phénomène touche maintenant un nombre croissant de régions. Un temps, on a cru que la flambée des prix avait pour cause principale un déplacement de l'épargne de la Bourse vers l'immobilier. En réalité, c'est bien le déséquilibre entre l'offre et la demande de logements (environ 1 offre pour 10 demandes selon les informations de notre réseau) qui est en cause. Que ce soit en location ou en accession à la résidence principale, des dizaines de milliers de ménages peinent à trouver un logement. Le gouvernement semble avoir pris conscience du phénomène. Malheureusement, il faudra attendre quelques années avant que les actions entreprises aient des résultats tangibles.

Pourtant, les taux du crédit immobilier restent bas.
Oui et tant mieux. Cependant, la remontée des taux d'intérêt vers des niveaux plus normaux va continuer. Leur faible niveau a permis à un nombre croissant de ménages d'acheter un bien immobilier en dépit de la hausse des prix. Mais aujourd'hui, nous sommes à la limite : malgré des taux bas et l'allongement des durées de remboursement, les nouveaux candidats à l'acquisition se voient offrir moins de possibilités sauf en acceptant de s'éloigner géographiquement. Du coup, le nombre de transactions diminue légèrement. On ne peut  cependant pas encore parler de « renversement de tendances ». La Chambre des notaires de Paris faisait remarquer qu'au premier semestre 2004, le marché immobilier à Paris et dans les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne avait enregistré une petite progression de 5,4 % du volume des transactions. Les chiffres devraient être tout à fait différents pour le 2e semestre où l'on pressent une légère baisse

ACE ressent-elle cette tension sur le marché ?
Inévitablement. Il nous faudra cependant attendre 2005 pour savoir si cette situation persistante aura des conséquences sur le fonctionnement de notre société. Par rapport à 2003 qui était déjà une excellente année pour nous, notre chiffre d'affaires 2004 est en progression d'environ 20 %. Nous n'avons donc aucune raison de faire grise mine. D'autant que, d'année en année, la notoriété des courtiers en prêts immobiliers et d'ACE en particulier augmente. Le bouche à oreille fait son effet : nous ouvrons simultanément deux nouvelles agences ACE, à Dijon et à Amiens et deux autres ouvriront leur portes avant la fin de l'année. Notre groupe comptera alors 14 agences.

Comment fonctionne votre formule de Crédit Epargne, Cap Prospérité ?
Rappelons son principe : couplant emprunt et assurance vie, elle consiste, pour l'acquéreur d'un bien immobilier, à compléter le remboursement de son crédit immobilier par une épargne. Après avoir calculé la capacité de remboursement mensuelle de son client, ACE lui propose d'allonger la durée de remboursement de son emprunt de deux, trois, cinq ans ou plus. L'écart de mensualité est placé sur un contrat d'assurance vie « Cap Prospérité » investi, dès sa souscription, dans des supports adaptés (SCPI, fonds en euros et OPCVM). En fin de contrat, le particulier récupère son épargne, augmentée des intérêts cumulés. Cette nouvelle formule de Crédit Epargne offre au particulier l'avantage de disposer d'une réserve financière permanente en cas de besoin et, à la sortie, d'un capital. Cette formule a été lancée il y a quelques mois. Les premiers résultats sont très satisfaisants.

Pour finir, où en sont les taux aujourd'hui ?
Toujours bas. Ils n'ont pas varié, ou très peu, depuis mars 2004


Les taux proposés au 20 juillet 2004 par ACE (HA)
10 ans 12 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
3,65 % 3,80 % 3,95 % 4,25 % 4,25 % 4,55 %


ACE en bref.
Courtier en prêts immobiliers, ACE se charge d'obtenir pour les particuliers, candidats à l'acquisition d'un bien immobilier, le crédit le plus avantageux, adapté à leurs profil et profession, auprès des établissements financiers. Le concept de la société, créée en 1995, a rencontré très vite le succès et lui a permis de connaître une croissance rapide. ACE a dégagé en 2003 près de 900 M€ de prêts (+ 30 % par rapport à 2002). A noter - Ace vient de s'installer à Dijon et Amiens et compte désormais 12 agences. Deux nouvelles ouvertures sont prévues à Nantes et à Versailles d'ici à la fin 2004.

 

Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel / Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com

Télécharger le document
" Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argents"