CONTACTER UN CONSEILLER ACE
ACE

ACE, Le service gagnant - COURTIER PRETS IMMOBILIERS

Vu dans la presse > Communiqués de presse > Détail du communiqué
<< Retour à la liste des communiqués de presse

Communiqués de presse

01/03/2004

La note de conjoncture ACE

Spécialiste du prêt immobilier à taux fixe, ACE répond aux questions des candidats à la propriété et des déjà-propriétaires souhaitant profiter de la baisse actuelle des taux des prêts immobiliers.

Pour le marché des prêts immobiliers, quel est le fait marquant de l'année 2002 ?
Incontestablement la forte chute de la Bourse. Celle-ci a eu, pour le marché du prêt, deux conséquences positives :
> l'effet mécanique de diriger les grands investisseurs vers les emprunts d'Etat, au rendement faible mais sûr. On a enregistré, par contrecoup, une baisse spectaculaire des taux fixes à 10 ans ;
> les économies de bon nombre d'emprunteurs ayant fondu, le montant moyen de l'apport personnel a diminué. Résultat, on observe un rallongement significatif des durées d'emprunt. La barrière psychologique des 15 ans est tombée, les candidats à une acquisition immobilières ne craignent plus d'emprunter sur 20 ans, voire sur 25 ans.

Les durées d'emprunt sur 20 ans ne désavantagent-elles pas les emprunteurs ?
Non, l'inconvénient d'emprunter sur une longue durée est largement contrebalancé par les taux fixes proposés par les banques. Ils sont largement en dessous de 5 %, quelle que soit la durée. Même sur 20 ans, les taux actuels ne dépassent pas 4,50 %.

Quelle devrait être l'évolution des taux en 2003 ?
Nous atteignons aujourd'hui des niveaux de taux très bas, proches de ceux de 1999, l'année record. Pour notre part, nous parions sur une stabilité des taux, voire une légère baisse au cours du premier trimestre.

La question du choix entre un taux fixe et un taux révisable se pose-t-elle encore ?
A notre avis non. Compte tenu des taux actuellement pratiqués, l'écart taux fixe - taux révisable n'excède pas 0,30 %. L'option taux variable est à déconseiller, même sur de longues durées. La stabilité et la sécurité des charges de l'emprunteur sont aujourd'hui offertes par le marché. Le seul cas où le choix du révisable peut s'envisager concerne les taux inférieurs à 4 % figés 2 ans. à condition d'avoir la certitude de revendre dans les six ans.


Les propriétaires déjà engagés sur un taux variable doivent-ils entreprendre une démarche pour le transformer en taux fixe ?
Dans la conjoncture actuelle, ils seront gagnants même si, à première vue, les mécanismes de conversion vers le taux fixe envisagés dans les contrats sont rarement favorables. Le passage vers le taux fixe est presque toujours assorti d'une marge dissuasive par rapport au taux du marché, par exemple OAT + 1,30 %. Il convient donc, pour l'emprunteur, de se faire racheter son crédit par une autre banque. Cette opération doit se décider en prenant en compte deux paramètres :
> la durée restante. Il est préférable que celle-ci soit supérieure à 9 ans de manière à compenser les coûts de mise en place d'un nouveau prêt par l'économie générée par le taux fixe.
> Le taux de leur emprunt actuel. Si celui-ci est supérieur à 5,40 %, le différentiel sera d'au moins 1 %. Le passage vers le taux fixe aura pour effet d'abaisser le coût du crédit. Même si le taux actuel est inférieur à 5,40 %, l'opération reste attractive dans la mesure où elle permet de sécuriser le prêt et, surtout, de ne plus subir les variations des taux, quasiment inévitables sur le long terme.

ACE, le spécialiste du crédit à taux « moins »
Courtier en prêts immobiliers, ACE se charge d'obtenir pour les particuliers, candidats à l'acquisition d'un bien immobilier, le crédit le plus avantageux, adapté à leurs profil et profession, auprès des établissements financiers. ACE parvient à obtenir des prêts inférieurs de 0,30 à 0,40 % à ceux des banques. La recette ? Alors qu'un particulier ne consulte pas plus de quatre ou cinq banques, ACE travaille régulièrement avec 30 établissements financiers. Grâce au volume d'affaires qu'elle leur apporte, la société obtient des réductions sur leurs meilleurs taux et en fait bénéficier directement le futur acquéreur.

Le concept de la société, créée en 1995, a rencontré très vite le succès et lui a permis de connaître une croissance rapide. ACE a dégagé en 2002 près de 700 M€ de prêts (+ 15 % par rapport à 2001) et réalisé un chiffre d'affaires de 6 M€ (+ 15 % par rapport à 2001).
ACE a ouvert, au début du mois de janvier dernier, sa onzième agence,116, rue de Reuilly, dans le 12e arrondissement.


Au 4 février 2003, ACE propose des crédits à taux fixe hors assurance de :
7 ans 10 ans 12 ans 15 ans 20 ans
3,70 % 4,10 % 4,25 % 4,30 % 4,35 %

 


Contact Presse
Galivel & Associés - Carol Galivel / Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com

Télécharger le document
" Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argents"