CONTACTER UN CONSEILLER ACE
ACE

ACE, Le service gagnant - COURTIER PRETS IMMOBILIERS

Vu dans la presse > Communiqués de presse > Détail du communiqué
<< Retour à la liste des communiqués de presse

Communiqués de presse

01/12/2004

Les courtiers en crédit immobilier montent en puissance

ACE analyse ce phénomène et souhaite édicter une charte de déontologie de la profession


Des statistiques récentes montrent que, sur les 100 Md€ de prêts immobiliers accordés par les banques en 2004, 12% le sont par l'intermédiaire de sociétés de courtage, contre 7% en 2002. ACE avec 1,2 Md€ de prêts dégagés en 2004 - soit 10% de la part réalisée par les courtiers - s'affirme aujourd'hui comme l'un des leaders de cette profession.


Joël Boumendil, vous dirigez ACE, l'une des principales sociétés de courtage en crédit immobilier de la place. Le nombre des prêts immobiliers accordés par l'intermédiaire de sociétés comme la vôtre est en constante progression. Les chiffres d'ACE confirment ce phénomène puisque vous avez dégagé en 2004, 30% de prêts en plus par rapport à 2003, pour un montant global de 1,2 Md€. Comment expliquez-vous cette tendance ?
Joël Boumendil : Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. La première, c'est que le bouche à oreille, la meilleure des publicités possibles, fonctionne. Un emprunteur satisfait des services d'un courtier en parle largement autour de lui. Chez ACE, plus de la moitié de nos nouveaux contacts sont parrainés par d'anciens clients ayant obtenu un crédit par notre intermédiaire.

 

Quelle est la motivation principale de vos clients ?
J.B. : L'économie, bien sûr. Passer par un courtier, c'est être assuré de se voir proposer les taux les plus bas du marché et donc d'économiser, à terme, plusieurs milliers d'euros. Un autre de nos atouts est la réactivité. Notre délai moyen pour obtenir l'accord d'une banque est d'une semaine. L'acquéreur doit bien entendu concrétiser celui-ci ensuite par des documents officiels mais cela suffit pour « boucler » la vente. En ce moment, à Paris notamment où les vendeurs sont en position de force, cette rapidité représente un atout plus qu'appréciable. La prestation d'un courtier ne s'arrête plus seulement à l'obtention d'un taux compétitif. Nous apportons également un accompagnement global à nos clients et leur prodiguons des conseils objectifs.

La profession de courtier en prêts immobiliers n'est pas réglementée. N'est-ce pas curieux ?
J.B. : Je suis le premier à regretter la non réglementation. Cela s'explique par le fait qu'il s'agit d'un métier encore jeune. Mais je souhaite réellement voir édictée une charte de déontologie, signée par tous mes confrères. Les services que nous apportons aux particuliers sont vraiment dans l'air du temps. L'emprunteur ne veut pas perdre de temps à courir plusieurs établissements pour obtenir le meilleur taux. En s'adressant à un courtier, il aura affaire à une personne disponible qui peut le recevoir à des heures compatibles avec son emploi du temps et qui prend la totalité de l'opération en charge.

Comment expliquez-vous que les banques ne réagissent pas davantage ? Après tout, vous leur prenez des parts de marché.
J.B. : Oui et non. Oui si, effectivement, on regarde les statistiques brutes. Non, dans la mesure où nous leur permettons de tenir leurs objectifs de crédits. L'important pour les banques n'est pas tant la recherche de nouveaux contacts, mais la transformation des demandes de prêts afin d'optimiser leur productivité. Quand elles sont en retard sur leurs objectifs, elles nous le disent et, à condition bien sûr de nous proposer des taux attractifs, elles peuvent trouver plus facilement, par notre intermédiaire, des emprunteurs. Mais surtout, le principal avantage pour les établissements financiers est que nous leur apportons des dossiers solides où l'essentiel du travail a été fait. ACE, pour ce qui la concerne, travaille avec 30 banques différentes. Ces établissements ne travailleraient pas avec nous si nous ne leur apportions pas une véritable valeur ajoutée.

Vos collaborateurs doivent donc avoir les mêmes compétences que les banquiers ?
J.B. : Là aussi, il faut faire la part des choses. Nos collaborateurs sont des spécialistes du crédit immobilier. Deux ans sont nécessaires pour former un bon professionnel. Le conseiller clientèle d'une banque doit être beaucoup plus polyvalent.

D'après vous, quelles sont les qualités d'un bon courtier immobilier ?
J.B. : Ce métier est basé avant tout sur la confiance. Les emprunteurs doivent nous donner un certain nombre de renseignements confidentiels et il est évident qu'ils ne le font pas si la confiance est absente. A nous donc de poser les bonnes questions aux clients. Par exemple, pour savoir s'ils ne disposent pas d'apports auxquels ils ne pensent pas : plan d'épargne, don manuel en prévision. La première discussion qui s'établit avec le client nous permet d'adapter réellement son crédit à sa situation.

 

Les taux proposés au 1er décembre 2004 par ACE (HA)
10 ans 12 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
3,60 % 3,75 % 3,85 % 4,05 % 4,10 % 4,30 %

 

ACE en bref.
Courtier en prêts immobiliers, ACE se charge d'obtenir pour les particuliers, candidats à l'acquisition d'un bien immobilier, le crédit le plus avantageux, adapté à leurs profil et profession, auprès des établissements financiers. Le concept de la société, créée en 1995, a rencontré très vite le succès et lui a permis de connaître une croissance rapide. ACE a dégagé en 2004 1,2 Md€ de prêts (+ 30 % par rapport à 2003).
Dernière minute : Récemment implantée à Dijon, Amiens et Nantes, ACE renforce sa présence dans l'ouest parisien et vient d'inaugurer, le 15 novembre, à Versailles, sa 15ème agence.

 

Contact Presse :
Galivel & Associés - Carol Galivel / Pascale Pradère - 01 41 05 02 02
2, rue Kléber - 92309 Levallois Perret Cedex - Fax : 01 41 05 02 03 - galivel@galivel.com - www.galivel.com

Télécharger le document
" Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argents"